Cheik sans provisions (2)

Comme le recours pour sa demande d’asile n’a pas fonctionné, Cheik a du partir du foyer (4 dans une chambre à Meudon, mais c’est mieux que rien hein ?) le jour même du refus de la préfecture. Tant qu’on examine ta demande, c’est cool, t’es logé, mais dès que c’est refusé, t’es dehors.

Du coup c’est aujourd’hui qu’il faut aller chercher ses affaires à France Terre d’Asile (hahaha asile !), j’ai rencart avec lui à 10 heures à Montrouge. Il pleut, et il a plu cette nuit probablement sur Cheik qui a dormi dehors.

Nous voici reçus par la directrice, qui dit rapidement à Cheik avec un sourire mielleux « votre chambre était en bon état alors voici votre caution 4 fois 15 euros ça fait 60 je vous laisse recompter, enfin, ahah pas la peine, y’a que 2 billets, il faut signer ici, vos affaires sont là » dit-elle en montrant un coin de la pièce… aucune protestation n’est de mise.

Cheik soupire et signe l’air fatigué,  il vient de passer la nuit dehors et de se taper 10 heures de bénévolat hier au secours catholique sans même un sandwich en forme de rémunération. Ensuite on ramasse ses affaires qu’on met dans la voiture et on se casse.

Cheik là, c’est pas la grande forme, alors je lui dis que je vais faire quelques courses et que s’il a besoin d’un truc … oui il faut renouveler les baskets et les tee-shirts, bon après un passage au Casino, on trie ses affaires dans le parking.

 

 

 

 

Ses affaires resteront dans le coffre de la bagnole en attendant… il se change dans le parking… et on passe au décathlon, puis on va à Montreuil, y’a un foyer ou des compatriotes rue de Paris qui peuvent peut-être sous-louer leur chambre.

Et y’a la piscine pour se laver pas loin…

D’habitude faut des papiers en règle pour avoir une place en foyer, mais « si tu débrouilles, (dit Cheik) tu peux squatter chez quelqu’un pour 100 euros, parfois y’en a 4 personnes dans une chambre ».

Chouette ! la misère engrange les comportements les pires, particulièrement chez les compatriotes.

ben alors ? Solidarnösc !

bon, alors je l’ai laissé devant le foyer avec la même tape amicale dans le dos que la directrice de Terre d’asile, « bon courage Cheik à bientôt ! »

… au moins aujourd’hui il a un peu de fric pour bouffer…

 

 

 

 

 

Cet article a été publié dans ah vive la France. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cheik sans provisions (2)

  1. permis paris dit :

    Article très utile, merci.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s