petites révoltes

  1. à Choddar -mais on l’a pas imprimé-

J’ai croisé Karl Lagarfeld et son larbin vers la rue de Lille.’.
Comme d’hab’ ses lunettes noires vissées, son catogan impec’, son air de diva qui doit traverser une flaque de merde. Derrière lui un larbin portait ses sacs et sa valise.
J’ai bien vu que mon imper vert pomme et mon gros cul n’étaient pas de son univers, tout le mépris du monde dans sa façon de se tenir et de s’écarter de moi, m’ont rappellée à ma triste condition au mieux de valet, sinon de gueuse pouilleuse.
Bref la Revolution en a oublié quelques uns.

A deauBville on trouve des paires de pompes à 600 euros. Sayond me dit « un salaire, quoi ». Ah oui.

à Charlie hebdo après le score des islamistes en Tunisie

Paris le 15 novembre 2011

Charlie Hebdo, vous voilà bien moralisateurs.
Les Tunisiens ont réussi à virer Ben Ali quoiqu’on en dise, ils ne sont pas tous partisans de En Nahda, enfin, pas plus que nous les français : on n’a pas tous voté Sarko même si c’était majoritaire, hélas.
Et on se retrouve avec des fachos comme Guéant et Hortefeux au pouvoir ; est-ce vraiment pire qu’en Nahda ? je ne vois pas beaucoup de journaux qui en parlent.
Et depuis qu’à France Inter le ménage a été fait…on ne risque plus d’avoir des avis trop tranchés grâce à Val.
Comme a dit Stora, après la révolution française, il a fallu un certain temps pour retrouver de la stabilité, mais heureusement qu’on l’a faite quand même la révolution !
On entend tout un tas de gens philosopher à propos de démocratie, laissons leur le temps de l’organiser et de se débarrasser des anciens cadres.
J’en viens à me demander si tous les gens qui trouvent que « les arabes et leurs révolutions ça fout la merde » ne sont pas jaloux en fait…et je ne serais pas très étonnée que du personnel de Charlie -si vertueux  soit il –  soit allé faire trempette du côté de Djerba au temps de Ben Ali.
Le pire, c’est que les dessins ne sont pas tordants.

à Libé -mais ils s’en foutent-

Paris, le 6 avril 2011

Comment refaire son A.M.E (aide médicale d’état) quand on est sans papiers ?
Le gouvernement nous a prévenus : pour obtenir  l’A.M.E. ça va compliquer.
Au lieu d’aller au centre de sécu comme avant, il faut aller dans un centre de sécu de l’assistance sociale des hôpitaux.
Mais il faut faire un parcours  particulier qu’on ne peut pas connaitre avant de le faire :

On a essayé avec Sayond une copine thaï sans papiers à la Salpêtrière.
Il  faut y être à 5 h du mat au plus tard parce qu il y a déjà 15 personnes ; puis il faut s’inscrire sur une feuille volante accrochée à la porte comme dans les pays sous développés.

Puis il faut attendre 9h 9h30 que le personnel  arrive. –en général un seul gars démotivé qui sait qu’il va passer la journée à recaler des gens énervés qui sont là depuis 4/5h-
Le gars / la fille prend la liste et appelle les 15 premiers inscrits. Il / Elle renvoie tous  les autres et les prie de revenir le lendemain, à 4heures du mat.
Les 15 premiers inscrits attendent dans une salle qui a l’air désertée :  il y a un vieux bureau poussiéreux et un grand plexiglas qui indique qu’un accueil avec du personnel a existé , quand la France était un état  qui ne prenait pas les gens pour des dossiers, et ne ressemblait pas à une dictature. Un bureau où disparait l’employé est au fond de la pièce, les gens se succèdent  entrent et sortent avec parfois une mine dépitée. Il y a des écriteaux comme à la préfecture pour prévenir qu’en cas d’agression du personnel, il y aura des suites judiciaires.

Donc on attend jusqu’à 13h30 parce qu’on est 15ème.
Des gens ressortent du bureau du fond en disant qu’il leur manque tel ou tel papier (bien sûr il n’existe pas de liste préétablie) et qu’ils devront revenir demain. Un monsieur nous explique que lui ça fait trois fois qu’il vient mais que cette fois, c’est la bonne.
Pour nous, il manquait une facture edf récente. Celle qu’on avait était trop vieille. On est reparties avec une adresse, il faut attendre deux mois pour savoir si c‘est bon ou si on est recalés.
Et en attendant, Sayond paiera ses frais de santé plein pot.

Par courrier on peut envoyer à AME CPAM de paris     Cs 70001  75948 paris cedex 19
Voici la liste des papiers qu’on a fourni  mais si ça tombe c’est pas pareil pour tout le monde :

*Une attestation de domicile si  t’es domiciliée chez quelqu’un et il faut son edf récente
*Un papier formulaire de la sécu « justificatif de ressources » qu’on peut avoir sur le net, rempli de salaires sur un an. (attention si t’es trop payé ça va pas, faut être à environ 500 par mois max)
*Document attestant de la  présence en France depuis plus de trois mois (genre livret bancaire)
*Pièces d’identité  mais attention si c’est par courrier il faut toutes les pages du passeport qui montrent que t’es pas parti en voyage touristique de santé.
*Une photo

Et là on en est à un mois sans nouvelles.
Ce qui est un droit, une protection mutuelle, devient une aumône.
Les gens sans papiers  ont pourtant cotisé en bossant quasi gratos chez des gens sans scrupules  à faire des boulots pas marrants
Il faut être méritant et s’en remettre à ? dieu tiens.
Parce que là pour obtenir l’AME on en est à Inch Allah.

à Obama le lendemain de l’éxecution de Troy Davis

(ouais l’anglais c’est pas ça mais on s’en fout)

Paris, 9 / 21 / 2011

Mr Obama,

You are the only one who is able to make the world different.
I really trust you.

We, in Europa, are totally desperate:  riots in England, and each days, demonstrations in Spain and Greece, and in France, with our kind of president, we are thinking about doing something, but what? What for ? there is nothing else,  left wing  is sick and does not know what to do.
The great models of fair, as presidents are Sarko, Berlusconi, Blair… Do they really have an idea about how to lead countries?

I usually worked in management of a youth association but there is no more money and we gave up young people. Now there is no more education, no more public schools, no more public hospitals.
While in Europe we renounce our social benefits that had been won in 1936 in France, I admire you for what you realized with the social security cover in USA. This is against the current from all governments.

I really hope you will be there for four years more, to go further in your convictions, what is not really easy in America. (It is so hard to be more radical.)

I trust you to find the money where it is hiding, to build great publics things for today’s society.
I find it outrageous that people like Bettencourt (and others world fortunes) can earn thousand Euros an hour in doing nothing else than looking the money. Poor impoverish, rich grow rich, and foreigners have no rights, neither the right to exist.

I trust you too, to find a solution in the Israel Palestine conflict, (not the half fast solution from our President)
I do not know how it is possible to leave the big money crisis, if we do not search another way, if we do not share a bit better.
I read somewhere you loved “The Wire”, I have the bad feeling that, even in Paris “The wire”‘s law comes sneakily : where I worked with youth, there is nothing more social since five years, twenty years old  girls get babies, young boys became very violent . I lament the fact that two boys I knew well, stroke the corner grocer until he is in the coma. Now they are in jail, and the grocer lives in fear.

Today I am so sad for Troy Davis’s death. We hoped until the end that you would stop this barbarity. Oh please !  do something about death penalty in U.S.  Civilize America!

Mr Obama ! I really hope you will have time to continue your great job.
We, all civilization’s militants support you.

Best regards, Mr President.

à SNCF cartes enfants famille

Paris le 20 septembre 2010

Madame, Monsieur,

J’ai reçu enfin des cartes de réduction enfant famille que j’attends depuis juillet. J’en avais besoin cet été et ça aurait été plus simple de pouvoir les faire au guichet, comme d’habitude.
Pour l’évolution et le progrès, faisons les plutôt à St Avold, et pour simplifier, d’abord par internet et par courrier ensuite quand même.

Vous avez malheureusement égaré les photos et fait un bonneto avec, si bien que sur nos nouvelles cartes toute la famille est noire. Vive Obama ! C’est sympa, mais je doute que même le contrôleur le plus gentil du monde voudra bien croire qu’il s’agit de nous. Comme vous le constatez sur les photos ci-jointes que je vous renvoie, nous avons la peau légèrement moins pigmentée, autrement dit, nous avons des sacrées têtes de blanc becs, bien loin des cartes que vous nous avez fabriquées.

Puis je espérer obtenir nos cartes de réduction enfant-famille avec les bonnes photos pour les vacances de la Toussaint ?
Je vous serais reconnaissante de bien vouloir faire au mieux, et vous prie d’agréer, Madame, Monsieur l’expession de mes salutations distinguées.

à Poubelles mairie de Paris

Paris, le 23 octobre 2010

Madame,

J’ai écrit deux fois à Mr François Dagnaud pour lui signifier le manque cruel de poubelles jaunes dans notre quartier.
Il m’a répondu bien gentiment qu’un grand bac serait mis à ,notre disposition, mais on attend toujours.

J’habite square du var, où les locaux poubelles ne sont vraiment pas pratiques : ils sont trop exigus (un mètre sur un mètre cinquante), ils contraignent le personnel à franchir pas moins de quatre portes et trois marches pour sortir les poubelles. Mr Dagnaud était passé avec du personnel pour constater les dégâts, et la concierge a pensé qu’on lui reprochait de mal faire son travail. Or les bacs sont pleins dès le passage du lundi et du jeudi, il faut passer avant midi ou bien il n’y a plus de place.

J’ai demandé à Mr Dagnaud si on ne pouvait pas relever plus fréquemment les bacs jaunes, apparemment ce n’est pas possible.
Des bacs de tri ne pourraient ils alors pas être mis en extérieur à la disposition des habitants à côté des bacs à verre par exemple ?
Pour l’instant, dans le quartier, on ne peut pas dire que le tri soit une priorité : du coup les gens perdent patience et mettent leur tri dans la poubelle verte par dépit ; on trouve aussi encore des sacs plastiques fermés dans les bacs jaunes.

J’ai lu dans le journal qu’une campagne d’explication au tri allait être mise en oeuvre, j’éspère que ça pourrait améliorer les habitudes des usagers ; mais je reste certaine qu’il faut rendre ce tri plus pratique et plus facile d’accès.

Vous remerciant de ce que vous pourrez mettre en oeuvre, je vous prie d’agréer, Madame, mes salutations distinguées.

Au CPE du collège de Valentin

Paris le 4 septembre 2010

Monsieur,

Les aides scolaires qui surveillent les entrées et les sorties du collège ont l’air bien pointilleux au sujet des formalités de type ‘se dépêcher, et montrer son carnet systématiquement et rapidement ».
Ou bien on risque une heure de colle. Valentin Borg se fait reprendre régulièrement. (notamment par un garçon qui a l’air souvent agacé « encore toi? » lui dit il presque chaque jour).

Je peux à la rigueur comprendre cette nouveauté disciplinaire aussi  inutile que militaire, mais j’aimerais qu’elle soit accompagnée de la même rigueur quand il s’agit de bousculades et d’humiliations diverses ou de bagarres dans les couloirs.
Ou dois je me résoudre au fait que tous les surveillants sont à l’entrée et très sporadiquement efficaces dans les couloirs?. Auquel cas, espérons que rien de grave n’arrivera.

Je sais que vous manquez de personnel et que la gestion d’un ensemble scolaire aussi grand est difficile. Je ne veux pas avoir l’air de vous dire comment il faut faire, je n’ai pas cette prétention ;  je souhaite juste un peu plus de souplesse pour les choses sans gravité et un peu plus d’intransigeance pour les choses insupportables. Si possible.

Je vous remercie de votre attention et vous prie d’agréer, Monsieur, mes salutations distinguées.

à SPA contre les plaquettes de colles anti-souris

Paris, le 6 septembre 2010

Madame, Monsieur,

Je suis révoltée par l’utilisation de plaquette à colle à souris.
Ce genre de plaquette est utilisée dans la cantine de mes fils, paradoxe intéressant lorsqu’ils s’occupent de souris blanches en classe ; comment expliquer à un enfant de 5 ans que certaines souris ne sont pas bienvenues et qu’il faut les tuer, alors que certaines souris sont un projet pédagogique. Surtout quand on les tue de façon aussi sordide.

Ces plaquettes sont sadiques, elles ne se contentent pas de tuer l’animal nuisible d’un coup comme peuvent -une fois sur deux au moins- le faire des tapettes à souris, elles torturent l’animal emprisonné dans une sorte de colle empoisonnée : il ingère la colle, qui lui dissout en partie les membres, il étouffe, il souffre et crie,  il est couvert de colle poison, et il finit par mourir lentement.

Ne serait il pas possible de faire abolir ce système au profit d’un autre, un peu plus humain, qui tuerait la souris d’un seul coup ?
Existe t il une instance européenne où un projet de loi visant à interdire la souffrance des animaux pourrait être porté ?
Alors oui, ce ne sont que des souris, on pourrait élargir la souffrance animale aux poulets et aux porcs  élévés en usine et à bien d’autres (je suis bien certaine qu’on arriverait à manger de la viande autrement). Mettre des amendes aux gens qui tabassent leurs chiens…
Ce ne sont que des animaux, des personnes sont torturées, des femmes meurent de lapidation, des gens sont executés en place publique. Mais on pourrait commencer par quelque chose non? Comme supprimer ces pièges à souris. Ça nous rendrait un peu plus humains.

Je vous remercie d’avance des infos et des contacts que vous pourrez me donner.
Je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression de mes salutations distinguées.

Cet article a été publié dans ah bé moi je suis pas d'accord, hein. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s