Jeudi sous la pluie (mais demain il fait beau)

On va au Guggenheim (l’extérieur est bien joli).

En descendant du métro on tombe sur la programmation de l’Apollo.

Il y a des soirées où les petits enfants se mettent à chanter et si j’ai bien compris, ça ressemble à Jacques Martin.

D 11 001

 

Voici mes photos du Guggenheim qui doivent beaucoup ressembler à celles de tous les autres gens qui essayaient de faire tout tenir dans le cadre, mais le musée est trop grand rah y a pas assez de recul.

 

 

Bon donc, on voulait le voir le Guggenheim (1959), entrer voir « la spirale », et faire pipi. Manque de bol, c’est fermé le jeudi (on avait pas regardé spécialement).

C’était comme le titre de l’expo qu’on a pas vu, Zéro.

D 11 008

pas mal sinon…bon si on a le temps on ira voir sous le soleil quand c’est ouvert

D 11 005

 

On a redescendu la cinquième qui longe Central park mais comme il pleuvait toujours, on est passées à tous les musées d’à côté (pour voire l’intérieur, s’abriter un peu et faire pipi) .

 

 

 

D’abord au Met, (Metropolitan Museum of Art (1870) , ça claque de dire au met’) qui était blindé de gens qui fuyaient la pluie.

Il paraît que ça ressemble au Louvre en collections diverses du monde entier. Mais vraiment bourré de monde.

 

D 11 003

Le metropolitan museum of art et ses baraques à frites

 

 

Nous avons vu des jeunes gens passionnées par le met’, et on avait encore envie de pisser, parce que les toilettes sont payantes (et on va quand même pas payer, non ?)

D 11 021

jeunes gens passionnés

 

 

 

 

Du coup on a voulu aller voir le Withney (1930), un musée Bauhaus bien simple en béton, en longeant le parc, qui est très beau même sous la pluie.

D 11 026

sur la droite central park

D 11 031

voici le Withney

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

… mais le Withney était fermé, car il déménage…

 

 

D 11 033

 

 

… nous sommes allés voir le Frick, pas sympa, là on a même pas pu entrer au chaud, n’espère même pas le Restroom.

 

D 11 039

entrée du freak (brother, on est pas allées plus loin que la porte)

 

 

 

 

Une acalmie nous a envoyées vers  le temple Emanu-el (c’est juif comme prénom ?), une grande synagogue…

D 11 043

temple Emanu-el

 

 

 

Et du coup, on est allées à pied au centre international de la photographie, voir l’expo que Sylvie avait envie de voir. (Bon ok, la photo, ça peut aller, des belles photos en noir et blanc de paysages animaux et indigènes des forêts amazoniennes )…

On a vu tout ça en route

D 11 040

oh !

D 11 049 D 11 051 D 11 052

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En cours de route, on a trouvé des toilettes gratuites au MOMA, fantastique, et toujours autant de monde qu’hier, (un hall de gare) on est passé au centre Rockfeller, puis à côté du Radio City Musichall (1932) très art déco aussi…

D 11 072

intérieur du radio city

 

 

 

 

D 11 074

ceci orne les murs extérieurs du radio city (trois en tout)

D 11 073

 

 

…au centre Rockfeller on a pris les entrées pour le top of the rock, (le toit ) on ira lundi quand il fera beau.

D 11 079

c’est ça, c’est ça… (porte d’entrée du Rockfeller)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On a mangé notre salade quotidienne…

D 11 083

encore une demie salade

D 11 084

magasin de salades

 

 

 

préparée ici même

 

D 11 098

j’aime bien les camions

 

D 11 097

Empire encore

D 11 110

l’armée te veut

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et on est repassées par Time square où ils semblent avoir besoin de forces nationales… (hier, on a vu un jeune gars rasé, en chaise sans jambes et avec un seul bras, qui avait bien l’air de revenir d’une guerre) … non sans avoir vu l’Empire et le Chrysler en train de s’éclairer

D 11 119

Chrysler

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D 11 113

Time Square un carrefour plein de pubs lumineuses (sans intérêt)

 

 

 

 

 

 

 

Enfin, nous avons repris notre métro qui ressemble à un train de banlieue d’avant.

Sur Brooklyn, le métro est ancien, les annonces sont confuses, les trains sont aléatoires et on pige pas grand chose, et sur Manhattan, les trains sont climatisés, des panneaux électriques dans les rames, et des douces voix t’informent de tout, c’est bien plus facile.

D 11 125

métro-train

 

Il ne pleut plus.

 

 

 

 

Cet article a été publié dans New york. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s