44 mars

Hier soir, comme activité bobo, j’ai choisi d’amener en caisse un mec qui filait de la bouffe aux migrants bobos de stalingrad.
Comme j’étais déjà chez une pote bobo à stalingrad au moment où on m’a appelé, on y est allées avec sa caisse qui est un break (de bobo ça va de soi), bien pratique.
Alors on avait rencart chez le copain, dont la gentille maman (de pantin mais bobo)avait cuisiné toute la journée 5 kilos de nouilles à la sauce tomate et 3 kilos de viande.
On s’est mis à descendre la bouffe dans la bagnole et on l’a amené sous le pont aérien du métro, là où les mecs squattent.

Le copain nous a dit que deux mecs migrants aussi, co-organisaient un peu le truc, et positionnaient les gens en file indienne, pour que ce ne soit pas le bordel.

Manque de bol, à peine la bouffe posée sur la table, c’est devenu un carnage, les mecs ont les crocs, et sont très difficiles à cadrer, ont laissé tomber les files, et vu qu’on était 5 derrière la table, avec des assiettes en plastique pas solide du tout, et avec une seule louche… c’était pas simple, à la fin on servait à la main, ça craint.

Les flics sont passé à ce moment là et on demandé qui on était ? ben euh Nuit debout comm’ migrants…c’est ça qu’il faut dire ?

ah oui ça leur a suffit, ils sont partis « bon courage !  »  au début je voyais pas bien pourquoi il me faudrait du courage…

De 30 mecs on est passé à 300 très vite et c’est devenu la foire d’empoigne  : plus de files plus d’orga du tout… (c’est là que tu te dis que l’anarchie n’a pas que du bon) et vu le bordel, je refilais du pain en lousdé à un jeune de 16 ans afghan à côté de moi qui rigolait… et bien sûr, à un moment c’est parti en baston entre deux gars plus loin.

Ah !en plus ils ont pas de chance, comme ce n’est pas forcément la guerre dans leur pays, et que ce sont de jeunes hommes seuls, ils ne sont pas prioritaires, du coup ils n’ont rien du tout, aucune aide du tout, pas de sous pas de boulot.

Vu que le gouvernement est incapable de gérer ce truc là, (et je pense même qu’il entretient volontairement cette situation) il va falloir que la commission migrants assure sérieusement ce genre de distribution vienne au moins à 20 pour organiser des files et un peu de respect. On peut aussi en tenir compte dans l’atelier constitution enfin bon y’a du boulot.

Bien sûr j’ai pas de photos, je me voyais mal leur dire « le petit oiseau va sortir » au milieu de la quasi émeute (de bobos, ça va de soi).

Ensuite je suis repassée Place de la rep où ça avait l’air de bien cafouiller : métro fermé,CRS partout (? justice nulle part) les merguez et les vendeurs sur la place, un concert bruyant. C’est con, la veille il n’était pas trop question de ça à l’A.G du coup, je vais faire un tour au service d’ordre, je vais tout de suite réviser mon kung fu.

Cet article a été publié dans Nuit debout !. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s