Le cappuccino raté

C’est une matinée ensoleillée au Mouton blanc, où des fois je sers le matin. Et Ramzy vient de temps en temps, comme ce jour là en famille.

Mes grands fils de 20 ans, sont fans, (depuis Moutmout) ils connaissent des passages entiers de la tour Montparnasse infernale, Halal police d’état, et Seul two… « ah waaaa t’as servi Ramzy alors eh ben t’as fait quoi ? »

Ben rien, je l’ai servi, j’ai foiré son Cappuccino. je vais pas en plus lui casser les couilles avec des blagues et des photos. Pis on a pas gardé les cochons, non les moutons ensemble.

… déjà que je m’étais illustrée voilà 15 ans, en le croisant un soir archi bourrée dans un bar de la rue des archives. « oh Ramzy ! mais je vous aime beaucoup ! » … alors c’est là qu’il est vraiment chouette Ramzy il m’a dit « mais moi aussi ! » au lieu de m’ignorer comme la vulgaire pochtrone du vendredi soir…

Bref le voilà avec sa commande, un thé à la menthe, (ok je sais faire ça) un jus d’orange, (ça aussi, ok) et !!! argh un cappucino pour Madame.

C’est une technique ça hein, Kamel m’a montré une fois mais je m’en rappelle plus.

Tu veux pas plutôt un perrier, un coca, un café bidon, un chocolat ? Non ? Un cappuccino. alors je préviens hein, ok je sais pas trop faire ça, mais je vais bien arranger un crème, vous m’en voudrez pas c’est pas vraiment mon métier.

En plus au même moment, Monsieur Slim qui prend des babies et parle tout le temps vient m’embrouiller en plus des autres clients, (6 en tout mais j’ai que deux mains).

Je demande quand même si ça va le zarma cappucino, et il est vraiment gentil « oui oui pas de problème, en plus j’adore ce café! » il paye et s’en va (je lui ai fait encore une embrouille parce que j’avais peur de me planter dans la carte bleue, mais bon ça va finalement).

Alors je vais pour débarrasser et je vois le zarma cappuccino intact. En effet du coup je le goûte il est complètement infâme. Cette saloperie de machine à café qui me joue des tours de temps en temps, a encore merdouillé. Goût café des égouts.

Bon après quand Kamel est arrivé je lui ai raconté cette mésaventure, et il me re explique le coup du cappuccino (chiant, faut faire mousser le lait dans un verre, puis faire descendre un café dans le fond avec une grande cuillère, puis un peu de chocolat poudre pour faire joli. Ah mais oui ça me revient.

Bon ben la prochaine fois, je pourrai lui en servir un très bien normalement.

J’espère qu’il me demandera pas un foutu cocktail.

Cet article a été publié dans journaux choddar. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s