les Ardennes

Mon grand-père était le chirurgien de Revin et de la vallée de la Meuse jusque Givet où il avait un associé.

revin

revin

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ex Hôpital de Givet

 

 

 

 

 

 

C’était avant 1980, quand la vallée regorgeait d’usines et de fonderies, rien qu’à Revin y’avait 12 fonderies, 5 usines (Arthur Martin Porcher…) . Il a opéré les malades, réparé les mains prises dans les machines d’usine et les accidents divers de fonderies… Un jour, il a récupéré la jambe et le pied d’un ouvrier en fonderie qui avait reçu le métal en fusion dans sa botte. Il y a aussi une histoire de chien qu’il a opéré pour lui enlever un os coincé dans sa gorge, le chien venait tous les jours à la même heure le saluer à la clinique de Revin où il bossait.

J’ai habité Charleville en 86 et 87 les usines de la vallée avaient commencé à fermer et chaque week-end quand je prenais le train de la vallée pour aller à Revin, y’avait une usine fermée en plus, à Nouzonville, à Joigny, à Bogny, à Monthermé, à Deville,à Laifour, Anchamps ou Revin…

J’y suis retournée en septembre 2013, c’est toujours aussi beau, mais y’a plus rien,  à Revin il reste Arthur Martin (sur une quinzaine d’usines en 80) qui va peut-être devenir chinois, le site des usines en face d’Orzy (Béroudiaux fonderies) a été rasé, la piscine qui était dans l’usine aussi.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Friche du site Béroudiaux à Revin

 


ducale

Place Gonzague à Charleville, on voit ça. Et la place Ducale, une ville riche Charleville…  pleine de beaux bâtiments et de portes sculptées.

 

 

 

 

 

et aussi les usines entre la rue de l’abattoir et la rue de l’abreuvoir

CAM02297CAM02296

J’ai vu que Deville à Charleville a aussi récemment fermé. Déjà en 86 le site des abattoirs et à côté avait déjà fermé. Mais là y’a carrément plus rien.


CAM02317

Heureusement dans la vallée, quand ça va mal, on peut s’en remettre à St Antoine. Il faut juste aller à l’église des hauts-buttés.

st antoine

ex voto

Mais j’ai pas l’impression que St Antoine ait réussi à lutter contre la délocalisation des grands groupes.

On peut peut être s’en remettre à la bière ?

brasserie

Cet article a été publié dans Sid stories. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s