France Bangla kagoj community awards

Islam (c’est son nom) le commis de cuisine d’un bar qu’on connaît, nous a invités à la « france bengladesh kagoj (?) communauté récompense ».

En nous disant de se mettre propre en costume et classe et qu’il y’aura un repas ensuite.

Alors bon, on y va c’est en banlieue, tu vas à aubervilliers et tu prends un bus qui t’amène dans un no man’s land. Y’a un magasin But, trois arrêts de bus et la salle… mais pas de bar.

La salle s’appelle La Palme.

tout est très kitsch clinquant à l’intérieur.

C’est d’abord l’hymne national tout le monde debout !
et puis l’hymne anglais… bon ok.

Pourtant je m’étais renseignée sur la partition de l’Inde les anglais, ils ont pas été trop sympas en partant. Si j’ai bien compris ils ont déplacé les gens en fonction de leur religion, y’avait des musulmans et des hindous qui vivaient ensemble, alors ils ont trouvé que déplacer 13 millions de personnes et créer deux pays ce serait bien, ça va occuper les gens : le pakistan occidental qui s’est mis à parler ourdou et à écrire en arabe, le pakistan oriental qui s’est mis à parler bengali et à écrire en hindi. Et qui est devenu le bengladesh.

Car pendant que les gens sont occupés, ils ne voient pas les anciens colons installer leur business en prévision du futur.

Donc on arrive à la salle la palme


… une déco kitsch avec des lumières waw

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Deux organisateurs tiennent le micro et décernent les prix à des tas de gens bengalis européens :  un milliardaire (organisateur du truc) des médecins, des journalistes, un ado joueur d’échecs, une écrivaine, Bon… Alors ils reçoivent des trucs blancs brillants qui ressemblent à des bois de rennes, disent tous « I’m vely glad to be hirrr » et entre chaque, un petit film résume la vie et les prouesses en bengali des gens concernés. On a aussi un horrible jingle quand ils reçoivent le bois de rennes brillant blanc, qui chante Community awaaaaa-a-ards.

… et pour patienter entre deux, nous avons eu des minis spectacles : une danseuse patriote un peu pataude, avec le drapeau bengali…

danseuse patriote

2 danseurs avec un pot de terre, ça nous a fait un mini bollywood à deux…

… et une chanson boîte à rythme et accordéon insupportable.

 

 

Nous avons aussi vu, un gars qui ressemblait à un péruvien,
des mollahs avec des chapeaux pakistanais, qui partaient dès qu’une fille se mettait à danser… et des dames avec des super costumes.

 

 

sponsors divers et bangla bazar…

le plafond

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’était chouette mais on a craqué avant le repas au bout de quinze récompenses, on avait faim et on est rentrés à Paris (une heure quinze).

Cet article a été publié dans journaux choddar, Sid stories. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s